top of page
Rechercher

MEETING #1 - Nogaro (28 mars - 1er avril 2024)



C'est au week-end de Paques à Nogaro, à l'occasion des fameuses Coupes du même nom, que la saison 2024 du Porsche Club Motorsport France a débuté.

Dès le jeudi, pilotes Club et concurrents du Porsche Sprint Challenge France se retrouvaient ainsi sur le circuit Paul Armagnac pour deux journées de roulage. L'occasion pour les pilotes de découvrir ou redécouvrir en toute tranquillité le tracé gersois qui venait de recevoir un tout nouveau revêtement durant les longues heures de piste qui leurs étaient réservées.

A partir du samedi, place à la compétition ! Parmi les nombreuses séries représentées à Nogaro (GT4, F4, Tourisme, Alpine Cup, Clio Cup, Mitjet), le bataillon formé par la trentaine de Porsche Cup du Porsche Sprint Challenge France avait fière allure. Et malgré des conditions météo délicates, nos pilotes se sont montrés à la hauteur en offrant aux nombreux spectateurs un superbe spectacle...


COURSE 1 :


30 Porsche se présentaient en piste dimanche matin à la première heure pour les essais qualificatifs. Si le choix des pneus était difficile pour la qualification de la première course, la piste s’asséchant rapidement, les slick faisaient la différence pour la deuxième qualification.Sur un tarmac très glissant, Victor Blugeon (ABM) faisait parler son expérience au volant de sa 992 Cup en reléguant le second, Frédéric Ancel (Ancel Motors by Porsche Lorient Racing) à 1,291 seconde et Olivier Salam (TFT Racing), le local de l’étape à 1,645 seconde. Marco Gerarduzzi (DBG Motorsport) se montrait le plus rapide des 991-2 en signant le sixième chrono, Michael Drougard (2M Compétition) signant le meilleur temps des 991 phase I. Bernard Salam (TFT Racing) qui avait ressorti sa 997 R pour fêter à domicile ses 50 ans de compétition, s'offrait le meilleur chrono de sa catégorie.

Au moment de prendre place en pré-grille pour le départ de la course, une légère averse faisait hésiter les pilotes sur la stratégie à adopter pour les pneumatiques, slick ou pluie. C’est cette deuxième option, choisie par Victor Blugeon, qui s’évérait la plus judicieuse puis qu’il s’élançait en tête et faisait cavalier seul durant 19 tours pour remporter une victoire méritée sans jamais avoir été inquiété.



On aurait pu assister à un doublé ABM avec Hugo Giraud dans les roues de son coéquipier durant toute la course, mais à 3 virages de l’arrivée, il sortait de la piste et perdait 5 places. C’est Olivier Baharian (Racing Technology), qui en profitait pour prendre la seconde place à 6 secondes du vainqueur. Longtemps deuxième, Gregory Rasse (MRS) terminait finalement troisième d'un podium entièrement trusté par des 992. Marco Gerarduzzi, tout aussi rapide en course qu’en qualification se classait cinquième et remportait la catégorie 991-2 suivi par Alexandre Rasse (MRS), huitième et Vincenty Isavard (Berto Moteurs), onzième après une superbe remontée depuis la vingt-cinquième place. En catégorie 991-1, la bagarre fut intense toute la course entre Marc Boithiot (Berto Moteurs) et Michael Drougard, le premier dépassant le second à un tour de l’arrivée. Quant à Bernard Salam, il terminait vingt et unième et second des 997 R derrière Michel Ettouati (IMSA Performance).


COURSE 2 :


Après une première qualification sur le mouillé, la piste s’asséchait suffisamment pour que les slicks deviennent le bon choix pour la qualification de la deuxième course. Cela permettait à Louis Perrot (IMSA Performance), vainqueur du Porsche Sprint Challenge France 2021, de signer une magnifique pole position avec 2,4 secondes d’avance sur Hugo Giraud (ABM) et 2,505 secondes sur Frédéric Ancel (Ancel Motors by Porsche Lorient Racing), tous trois au volant de 992 GT3 Cup. Sixième, Vincent Isavard (Berto Moteurs) se montrait le plus rapide des 991 phase II tandis que Michael Drougard (2M Compétition), dixième, signait le meilleur temps des 991 phase I. Enfin, en 997 R, c’est Michel Ettouati (IMSA Performance) qui était le mieux classé avec le quatorzième chrono.

La météo était parfaite au moment du départ et Louis Perrot profitait de sa pole position pour s’échapper en tête et ne plus être inquiété jusqu’à l’arrivée. Une arrivée dont le podium correspondait à celui des essais, mais dans le désordre avec Frédéric Ancel, second, devant Hugo Giraud, troisième. Victor Blugeon (ABM) aurait pu se mêler à la bagarre pour la victoire, mais il était malheureusement victime d’une crevaison et se voyait contraint à l’abandon dans le quatrième tour. Cet abandon profitait à Eric Debard (Racetivity) qui partait neuvième et remontait en quatrième place à l’issue de la course.


La plus belle remontée de la course, où l’on se bagarrait à tous les niveaux, était à mettre au crédit de Grégory Rasse (MRS), parti seizième suite à une mauvaise qualification qui terminait finalement sixième. Sur le tracé de Nogaro, les 992 GT3 Cup se montraient incontestablement les plus rapides puisqu’il fallait descendre jusqu’à la neuvième position pour trouver la première 991 GT3 Cup phase II, pilotée par Marco Gerarduzzi (DBG Motorsport), suivi par Alexandre Rasse (MRS), dixième et Roland Chotard (Chotard Team), seizième. Quant à la catégorie 991 GT3 Cup phase I, elle était remportée par Marc Boithiot (Berto Moteur), treizième au classement général, suivi par Michael Drougard (2M Compétition), quatorzième qui devançait Michel Ettouati (IMSA Performance), vainqueur du groupe 997 GT3 R.

13 vues0 commentaire

Commenti


bottom of page