Rechercher

MEETING #6 - Le Mans (1-2 octobre 2021)



Après Magny-Cours fin août et avant Le Castellet dans quelques jours, c'est au Mans que les porschistes du Porsche Club Motorsport France s'étaient donné rendez-vous en ce début de mois d'octobre pour le sixième meeting de la saison. Et si au-dessus du mythique circuit Bugatti, le ciel s'est montré bien hostile durant ces deux journées, il n'a en rien gâché le plaisir des concurrents engagés sur les nombreuses séries de roulage comme sur les trois courses programmées: le Porsche Sprint Challenge France ayant adopté pour l'occasion un format "endurance", Porsche at Le Mans oblige...


Endurance :

"Le Mans oblige", c'est sous un format inédit cette saison d'une seule et unique course de 2h15 (avec un temps d'arrêt cumulé obligatoire de 15 minutes minimum) que se dispute la cinquième manche du Porsche Sprint Challenge France. Disputée, au choix, en solo ou en équipage de deux ou trois pilotes, cette course qui s'est déroulée sous des conditions météo dantesques, a tenu toutes ses promesses ! Le safety car a tout juste libéré les 25 voitures engagées que la bagarre démarre tambour battant. Parti en tête, Louis Perrot se fait dépasser par Arnaud Pierre au deuxième tour avant de reprendre la tête au troisième après que ce dernier soit parti à la faute. Un leadership de courte durée puisqu’au tour suivant, c’est Sylvain Noël, pourtant parti de la cinquième place mais toujours aussi à l’aise sous la pluie, qui le dépasse et s’empare du commandement. Les positions se stabilisent et à l’abord du premier tiers de course on retrouve donc, l’équipe Noël/Caillo en tête devant Perrot/Charlaix, Arthur Rasse, Ansel/Gibon/Pontais et Lacour/Lacour/Didry… Le ballet des changements de pilotes et des ravitaillements débute alors au gré des stratégies des différentes équipes. L’équipage Perrot/Charlaix repoussant au maximum son arrêt au stand reprenait donc la tête avant de la céder à Arnaud Pierre lors de son Pit Stop au trente-deuxième tour . Ce dernier précédait alors le trio Lacour/Lacour/Didry et le duo Ettouati/Baharian auteur d’une jolie remontée. Les conditions devenaient de plus en plus difficiles et après une première intervention du safety car, la course était finalement stoppée une vingtaine de minutes avant son terme alors que même le safety car avait du mal à rester sur la piste. Au final, c’est donc Arnaud Pierre (991-R) qui l’emporte devant Arthur Rasse (991-2), Laurent Cochard / Johan Boris Sheier (991-2) et Thomas Fretin / Mathieu Fretin (991-2). Onzième au général, Yves Godard gagne chez les 991-1, tandis que Christophe Mayeur et Patrice Rouffignac, vingt-troisièmes au général, l’emportent en catégorie 997.


VIDEOS


http://oz3.mj.am/img/oz3/b/mjuum/gl5gg.png

http://oz3.mj.am/img/oz3/b/mjuum/gl5g6.png




14 vues0 commentaire