top of page
Rechercher

MEETING #7 - Le Mans (21-22 octobre 2022)


Comment finir une saison sur le circuit du Mans sans le faire avec une course d’endurance ? C’est donc tout naturellement que le Porsche Sprint Challenge a clôturé son dernier meeting 2022 par une course d’endurance de 2 heures et 10 minutes. Pourquoi 2 heures de 10 minutes ? Tout simplement pour que les concurrents aient 2 heure de course effective une fois déduits les 10 minutes d’arrêt obligatoire, ces arrêts pour ravitaillement et/ou changement de pilote devant juste se situer plus de 30 minutes après le début de la course et plus de 30 minutes avant la fin.



Les essais de la course d’endurance étaient marqués par le magnifique chrono de 1’36”287 signé par un Yann Didry (IMSA Performance) qui découvrait la 997 GT3 R dont il pratageait le volant avec Michel Ettouati et Michel Didry, son père. Second, Sébastien Lajoux (Berto Moteurs) était épaulé par Jean-Baptiste Simmenauer, ancien pilote de Porsche Carrera Cup France. Il n’était pas le seul pilote de Carrera Cup à avoir fait le déplacement au Mans à l’image de Jérôme Boullery (Racing Technology), tout récent vainqueur du classement Pro-AM 2022 qui, associé à Denis Papin, signait le troisième chrono. Gaël Castelli était aussi de la partie, associé à Yves Godard (Team 52) et réalisait le cinquième chrono.


Le hasard ou les pilotes font bien les choses puisque ce sont finalement 72 tours de circuit, 72 comme le département de la Sarthe, que réaliseront les 6 premiers à l’issue d’une course marquée par les changements de leaders, endurance et ravitaillements obligent, mais surtout, 72 tours limpides puisque pas un seul drapeau jaune n’aura été brandit, preuve de la qualité de pilotage et du bon comportement des pilotes en piste.



Dès le deuxième tour, Boullery/Papin s’emparait de la tête et ne la cédait qu’au vingt-septième tour à l’occasion de leur premier ravitaillement. Remontant petit à petit au classement, ils reprenaient la seconde place au cinquante-cinquième tour avant de s’imposer sur Hernandez/Baharian (CLRT) à 5 tours de l’arrivée et de remporter une superbe victoire. Troisième, Beaubelique/Vannelet (Racing Technology) complétait le podium du classement général de des 992 Cup.

Quatrième, l’équipage Didry/Didry/Ettouati s’imposait en groupe R devant Olivier Rabot (911 Impact) et Michel Nourry (Nourry Experience) qui avaient réalisé l’exploit de faire cette course de 2 heures en solitaire comme 6 autres concurrents que l’on retrouvait souvent sur des podiums de catégorie, preuve de leur excellente condition physique.

En catégorie 991-2, le podium était composé de Blanchemin/Martins (Racing Technology) devant François Chotard (Chotard Team) et David Sarny (Berto Moteurs). En 991-1, c’est Godard/Castelli qui s’imposait devant Belard/Gerarduzzi (DBG Motorsport) et Patrick Pelletier (Fun Circuit).

Enfin, on trouvait deux Sport Cup dans le classement, la course d’endurance étant ouverte à toutes les voitures du Porsche Sprint Challenge France, avec Gabrion/Bouche sur une 981 GT4 du team Rempp Racing et Drougard/Charge sur une 996 Cup du DM Racing.



15 vues0 commentaire
bottom of page